Article du 09/12/2010 à 10:14
Sortie de la galère
Après 9 ans dans la rue, Fabienne est bénévole à l'association Le Toî Kétatous. (photo C. F.)
Après 9 ans passés dans la rue, Fabienne est aujourd'hui bénévole pour l'association Le Tôi Kétatous.

« Je reviens de loin », lance tout de go Fabienne. Cette femme de 38 ans a passé 9 ans dans la rue. C'est par le biais de l'association Le Tôi Kétatous qu'aujourd'hui elle occupe un appartement à Aytré. « J'espère maintenant que je vais bientôt récupérer mon fils. Il a 9 ans et est placé depuis 8 ans. Je le vois déjà tous les mercredis et il viendra dormir à la maison à Noël. » Fabienne est « sortie » de la rue il y a 2 ans : « j'ai fait une rechute mais maintenant ça va », assure-t-elle. C'est que Fabienne a des problèmes d'alcool depuis l'âge de 16 ans : « à 16 ans et demi j'avais déjà fait un coma éthylique. Mes parents avaient des problèmes d'alcool. D'ailleurs en 2008, j'étais en post-cure et j'ai appris que ma mère était décédée et ça m'a mis un coup. Alors, j'ai replongé. Dans la rue, ce qui est dur c'est la solitude... Muriel, ça fait 4 ans que je la connais et ça fait 2 ans que j'ai un logement grâce à elle. Tous les mois, je paie mon loyer. Je touche le RSA. Pour travailler c'est pas facile parce que j'ai fait une rechute il y a 3 mois et je suis tombée. Et maintenant j'ai des problèmes de genoux. » Elle ajoute : « quand j'ai pas le moral, je passe un week-end chez Muriel. Je l'ai dans mon coeur comme toute sa famille. Et aujourd'hui j'ai envie d'aider parce qu'on m'a aidée. Et il faudrait un jour que quelqu'un prenne le relais. »

Article rédigé par :
Carine FERNANDEZ

Actualité Flash info
Le dossier
Terra Lacta est au pied du mur : si l'entreprise ne crée pas de filiale commune avec Bongrain l'entreprise disparaîtra. Une alliance synonyme de restructuration où 237 emplois sont menacés.