Actualité

  • La piscine fête ses 50 ans en grande pompe

    La CDC Aunis Sud célébrait, samedi 5 août, les 50 ans de la piscine de Surgères et sa nouvelle pataugeoire.

  • L’invité : Pierre Lénert, initiateur de Sérénade

    Le directeur artistique du festival de musique de chambre de Surgères, revient sur sa carrière qui l’a mené de l’Opéra de Paris jusqu’à Surgères. 

  • Saint-Nazaire : Enedis au secours des cigognes et des clients

    Opération déménagement pour Enedis vendredi 28 juillet dernier. L’entreprise responsable du réseau électrique a installé une plateforme métallique dans un champ, […]

  • L’invité : Philippe Riché, après l’Amour est dans le pré

    Ancien candidat de L’Amour est dans le pré, Philippe Riché a d’autres engagements que la recherche de l’amour, plus politiques.

  • Le choix de L’HEBDO : le SDIS 17 se jette à l’eau

    Ils n’ont pas forcément la plastique d’une Pamela Anderson ou d’un David Hasselhoff mais les sauveteurs du SDIS n’hésitent pas à se jeter à l’eau, bien souvent loin des idées reçues.

  • Fait divers – Cabariot : macabre découverte dans un fourgon

    Jeudi 13 juillet vers 10 h 30 sur l’A837, non loin du péage de Cabariot, dans un renfoncement de la bande d’arrêt d’urgence, les gendarmes ont fait une macabre découverte dans une camionnette frigorifique.

  • Tourisme : un été rayonnant pour la Charente-Maritime

    Les touristes pourraient être plus nombreux cette année en Charente-Maritime. Une prévision de bon augure après un début de saison satisfaisant.

  • Justice : l’exhibitionniste maintenu en détention

    Multirécidiviste, Dominique a de nouveau comparu pour exhibition sexuelle. Le tribunal a ordonné son maintien en détention.

  • Le choix de L’HEBDO : Aix à la recherche d’un médecin

    Cette bourgade insulaire perdra bientôt son seul médecin, qui songe à la retraite. Mais trouver quelqu’un pour le remplacer s’avère compliqué, tant les conditions pour exercer sont rudes.

  • Récoltes : la météo sème la crainte

    A l’heure ou la préfecture en appelle à la « responsabilité de tous » en matière d’eau sur notre département et que les associations de défense de la nature s’indignent des mesures prises qu’elles ne trouvent pas assez drastiques, l’agriculture marche sur un fil.